Candidater pour un échange ? Au Royaume-Uni ?


Pourquoi étudier au Royaume-Uni ?

Le Royaume-Uni est une des destinations favorites des étudiants français cette année encore. Une des raisons évidentes reste d'améliorer son anglais en y étudiant. À la fin de votre échange, votre niveau sera assurément bien meilleur et constituera un avantage considérable quant à votre intégration du marché du travail par la suite.

Le mode de vie anglo-saxon ouvert et inclusif vous assurera un échange des plus intéressants. Et ce, grâce aux universités des plus réputées dans le monde, dont les 10 meilleures sur la planète. Vos établissements d'accueil ouvrent leurs portes aux étudiants internationaux chaque année (sauf exceptions...), et se sont généralement adaptés à la pandémie de Covid-19 pour vous assurer une sécurité tout au long de votre échange.

Enfin, étudier au Royaume-Uni, c'est, comme pour toutes les destinations d'échange, découvrir une nouvelle culture, de nouveaux paysages, faire de belles rencontres, mais surtout acquérir une nouvelle méthode pédagogique (là-bas, une semaine comprend environ 15 heures de cours) !



Le Brexit, quels impacts pour les échanges internationaux ?

Depuis le 1er janvier 2021, le Royaume-Uni a quitté l’Union Européenne. Le droit à l’Union a donc cessé de s’appliquer. De ce fait, de nombreux changements ont été opérés, et notamment pour vous, étudiants internationaux français en échange.

Le Royaume-Uni a choisi de ne plus participer au programme d’échange Erasmus +. Ainsi, votre accès aux bourses s’en verra sûrement modifié puisque vous ne pourrez plus accéder aux établissements britanniques grâce à un financement de l'Union Européenne, à compter de l'année scolaire 2022-2023. À l'heure actuelle, le Royaume-Uni ne prévoit aucune aide financière pour les étudiants internationaux.

Prévoir sa santé à l’avance !

Le Royaume-Uni possède l’un des meilleurs systèmes de santé dans le monde. Accompagné d’un service de police performant associé à un faible taux de criminalité, votre échange sera relativement sans danger.


Bien que ce système de santé soit accessible à tous les étudiants internationaux, celui-ci reste notamment payant. Tous ceux souhaitant y réaliser un échange de plus de six mois, doivent, dans le cadre de leur demande de visa, régler une taxe sanitaire de 470£ par an (soit environ 555€). Ce montant pourra vous être remboursé par la suite si vous en faites la demande. Vous pourrez tout de même continuer à utiliser votre carte d'assurance-maladie européenne, mais ce, uniquement dans le cadre de soins indispensables et urgents.


Il est important de vous rappeler, que cette assurance-maladie européenne ne remplacera cependant pas votre contrat d'assurance privé. Il vous sera nécessaire de souscrire une assurance de voyage internationale pour bénéficier de garanties telles que le rapatriement, l'assurance bagage, ou encore la responsabilité civile, si vous blessez un tiers par mégarde.



Démarches administratives : la demande Visa

Pour les étudiants français souhaitant réaliser un échange universitaire, au Royaume-Uni, d’un semestre, aucun visa n’est requis. Cependant, sans visa, vous ne pourrez pas étudier dans une école ou académie financée par l’Etat, suivre un parcours de plus de 6 mois, être salarié.


Pour les étudiants souhaitant partir pour une durée supérieure à 6 mois, un visa d’étudiant, au prix de 348£ (soit 410€ environ) vous sera réclamé. Au plus tôt, demandez votre visa six mois avant le début de votre échange. Une réponse vous sera normalement rendue en moins d’un mois. Avec ce visa d’étudiant, il vous sera possible d’arriver une semaine avant le début de votre échange de 6 mois, ou bien un mois avant votre échange d’un an.


À la frontière britannique, plusieurs éléments vous seront tout de même demandés, peu importe la durée de votre séjour. Assurez-vous de posséder un passeport valide, et que celui-ci le restera toute la durée de votre échange. Si celui-ci ne l’est pas, profitez des quelques mois qui vous restent pour en faire la demande le plus rapidement possible.


Il vous sera également nécessaire de prouver que vous avez été acceptés par un établissement agréé, donc assurez-vous de disposer de votre lettre d’acceptation de l’établissement d’accueil imprimée, mais aussi la lettre d’acceptation de départ de votre université d’origine.


Il pourra aussi vous être demandé de prouver que vous êtes en mesure de subvertir à vos besoins financiers. Pour cela, vous pourriez alors demander une lettre de recommandation de la part de votre banque, une lettre de reconnaissance de la prise en charge financière de la part de vos parents ou encore d’autres documents financiers tels qu’un relevé de situation financière. En bref, assurez-vous de disposer tous les documents permettant d’assurer votre situation : billet de retour, contrat de location de votre hébergement sur place.



Requis en terme de Covid-19 :

Le Royaume-Uni, comme la majorité des pays d’échange appliquent, pour le moment, un système de statut vaccinal. Les règles relatives aux voyageurs en provenance de pays ne figurant pas sur la liste rouge, comme le cas de la France à l’heure actuelle, dépendront de votre statut vaccinal. Les conseils et consignes d’arrivées varient cependant selon les 4 nations du Royaume-Uni. N’oubliez donc pas de consulter les recommandations relatives à votre destination d’échange.

Niveau d’anglais requis :

Bien que la principale motivation d'un échange au Royaume-Uni soit d'améliorer votre niveau d'anglais, sachez que la majorité des universités anglo-saxonnes ont des exigences en terme de niveau linguistique. Chacune a ses propres exigences.


Le test de plus demandé reste cependant l’IELTS avec un score minimum de 7 généralement. Ce test a un coût de 240€ et propose plusieurs sessions par mois dans les grandes villes de France, à savoir : Aix, Paris, Bordeaux, Lyon, Marseille, Nantes, Toulouse, Nice et Strasbourg. Valide 2 ans, il vous offrira la possibilité de faire une demande d’échange l’année prochaine, si votre cursus vous le permet et si votre première demande n’avait pas abouti.


Il pourra également vous être demandé de passer le test Bright. Celui-ci peut être une bonne première étape pour évaluer votre niveau et envisager de passer des tests linguistiques par la suite, plus coûteux. La FGES vous offre la possibilité de passer ce test en ligne, via un processus de surveillance informatique, et ce, jusqu'au 3 décembre 2021. Le partenariat avec notre université vous le proposera au coût de 53€ !




Bien que le chemin soit parfois difficile pour accéder à votre échange universitaire, sachez que ces derniers feront sûrement partis des plus beaux événements de votre vie. Les rencontres que vous y ferez, les paysages que vous y découvrirez et les nouvelles cultures que vous y apprendrez vous marquerons pour toujours !