Candidater pour un échange ? Aux Etats-Unis ?

Partir en échange universitaire ? et si vous faisiez le choix des Etats-Unis. La destination la plus prisée par les étudiants cette année encore a déjà accueilli 10 étudiants de la FGES au semestre dernier parmi les universités suivantes :


  • Western New England University (SPRINGFIELD)


  • Gannon University (ERIÉ)


  • Juniata College (HUNTINGDON)


  • Canisius College (BUFFALO)


  • Centenary College of Louisiana (SHREVEPORT)



Pour certains : rêve d'enfant; pour d'autres : volonté de vivre dans les immenses campus américains de vos films et séries préférées, les Etats-Unis sont attrayants pour de nombreux étudiants chaque année. Que vous ayez l'envie d'améliorer votre niveau d'anglais ou l'ambition de travailler à l'étranger, un échange est toujours le bienvenu ! Promus pour leur qualité d'enseignement, les ressources et équipements mis à disposition, un échange dans ce pays vous offrira l'opportunité d'élargir vos champs de visions grâce aux nouvelles pédagogies d'enseignement ou encore de vous imprégner d'un monde cosmopolite aux richesses infinies.


Dans la plupart des universités américaines, les campus regorgent d'infrastructures libres d'accès telles que des salles de sports, des piscines, des stades de football américain, ou encore des bibliothèques, Starbucks et espaces verts pour étudier dans un espace des plus agréables. Convaincus ? Mais alors quelles sont les formalités administratives avant le départ ? Quel budget prévoir ? On vous en dit un peu plus ...


Des ressources financières

Dans un premier temps, soyez rassurés sur le fait que vous ne paierez pas les frais de scolarité de l'université américaine qui vous accueille mais bien celle de l'Université Catholique de Lille. Certes un suppléments de quelques centaines d'euros sera à ajouter à votre dépense annuelle de scolarité à la FGES mais rien à voir avec une inscription libre dans un établissement à 15 000 dollars l'année.


Dans un second temps, assurez vous de posséder sur votre compte bancaire d'une valeur de 20 000 dollars nécéssaire pour commencer les demandes de Visa. En effet, cette somme dont on vous demandera de prouver l'existence (par une lettre de la banque) vous permettra d'assurer au pays d'accueil que vous avez les moyens d'assurer votre voyage et que vous reconnaissais ainsi votre engagements dans les frais qui pourraient s'avérer sur place. Sachez qu'en moyenne un semestre aux Etats-Unis vous coûtera 5 000 euros pour vivre "correctement".


Au coût de la vie sur place, pensez à assurer votre voyage. Pour cela deux possibilités vous sont offertes : une assurance voyage internationale auprès d'une compagnie francaise (les tarifs dépendent des organismes choisis); ou bien une assurance proposée par l'université pour une moyenne de 3 000 dollars le semestre. Attention cependant à bien consulter les recommandations de vos universités qui n'acceptent parfois pas toutes les assurances internationales françaises.


Une fois votre échange validé, vous pourrez réserver votre billet d'avion pour la destination prévue, avec un aller-retour, au départ de Paris, moyennant les 1 000 euros.


Puis, sur place, vous pourrez ouvrir un compte bancaire facilitant vos transactions, trouver un forfait téléphonique ou encore régler votre loyer si vous ne l'avez pas fait précédemment. Prenez note que le logement dans certaines universités est obligatoire sur le campus pour les moins de 21 ans et vous coûtera en moyenne 6 000 euros le semestre (auquel ajouter les frais d'équipements de la maison non fournis). Finalement, un dernier montant vous sera demandé : le paiement du SEVIS, plus communément appelé CVEC dans votre établissement français.


Enfin, sachez que chaque année des bourses sont accordées pour les étudiants internationaux. Dans le cas des universités américaines, informez vous sur la bourse MERMOZ, souvent abordée au sein des réunions de présentation d'échange à la FGES.


Des démarches médicales

Comme dans de nombreux pays, les États-Unis ont leur lot de demandes en terme de démarches médicales. Ainsi, dès lors que vous aurez votre réponse d'échange, commencez à vous informer sur les demandes en terme de santé, et ce, selon les états, et selon les universités. Dans la majorité des cas, de nombreux vaccins vous seront demandés tels que : le tétanos, la rougeole, l'hépatite b, la varicelle, les oreillons, la tuberculose, la rubéole, ... À cela, ajoutez un bilan médical assertis de radiographies ou encore de prises de sang.


Un dossier d'inscription

Concernant votre dossier d'inscription, c'est le moment de démontrer que votre niveau d'anglais est correcte puisque ce dernier doit être rédigé et envoyé en anglais à votre université d'accueil. Vous devez ainsi leur fournir :

  • vos relevés de note en anglais,

  • votre demande d'admission en échange international,

  • vos certifications de niveau de langue : IELTS ou TOEFL (avec un score minimal de 80 points),

  • un certificat de disponibilité de fonds,

  • une attestation de votre garant financier,

  • la copie de votre passeport, ce qui nécessite que celui-ci soit à jour et encore valide plusieurs mois après la date prévue de votre retour.


Un VISA

Le VISA restera la formalité la plus stressante de votre préparation au départ. C'est la raison pour laquelle nous vous conseillons de vous y prendre à l'avance afin de le recevoir dans les délais. Pour un ressortissant étranger souhaitant étudier aux Etats-Unis, un visa F-1 est demandé. Le but de celui-ci est de démontrer les liens que vous entretenez avec votre pays d'origine et votre volonté d'y revenir après votre échange.


Les conditions d'admissions pour un VISA F-1 sont les suivantes :

  • Être admis dans une université appartenant au programme d'échange étudiant (SEVP) et en avoir reçu une lettre d'admission,

  • Prouver un lien à votre pays d'origine : démontrer que vous avez de la famille sur le territoire français, votre motivation à revenir, que vous résidez à temps plein en France, ...

  • Démontrer que vous avez le moyens financiers pour assumer vos responsabilités financières durant votre échange : relevés bancaires, documents de bourse, documents d'enseignement, lettres de vos garants,

  • Maitriser l'anglais : attester d'un test de compétences en anglais tels que le TOEFL ou l'IELTS.


Une fois tous ces documents en poche, vous pourrez commencer votre demande de VISA. Celle-ci est à soumettre dans 120 jours avant le début de votre programme, rare sont les dossier acceptés et traités avant ce délais. Dès lors vous pourrez suivre les étapes suivantes :

  1. Remplir le formulaire DS-160 : il renseigne les informations de base quant à votre établissement d'origine et antécédents.

  2. Payer les frais de 160$ et en conserver le recul pour l'entrevue

  3. Payer les frais SEVIS I-901 lors de votre admission à l'université pour un montant de 200$.

  4. Planifier votre entrevue en personne en ambassade : vérification de votre demande, de la potentielle menace que vous représentez pour le pays, votre intention de rentrer en France à la fin de votre échange.

Dans l'éventualité où vous n'ayez pas reçu les papiers de votre université d'accueil pour réaliser votre demande de VISA, contacter votre établissement en Amérique pour savoir ce qu'il en est. Il se charge de vous envoyer les documents nécessaires, mais assurez vous d'avance de ce qui vous sera transmis. Il est parfois possible de recevoir votre formulaire I-20 par voie électronique, donc surveillez votre boite postale !


D'autres petits détails

Enfin, voici quelques petites choses à savoir avant de vous envoler pour votre échange. Certaines universités américaines proposées au sein de la FGES peuvent sembler en premier lieu loin de tout et peu attractives. Mais détrompez vous, il vous suffira de faire signer votre VISA par l'administration de votre établissement d'accueil pour pouvoir voyager aux alentours. Prévoyez par exemple 45$ pour voyager jusque Los Angeles depuis Dallas.


Les petites choses qui pourront vous surprendre en arrivant là-bas pourraient être :

  • le style vestimentaire décontracté des étudiants

  • le dîner à 18 heures ou avant

  • le matériel de cours, et livres payants

  • l'importance du sport et des associations dans la vie étudiante

  • la pédagogie inversée qui demande beaucoup de travail.